La garde alternée fait-elle de moi une meilleure maman ?

day-planner-828611_1280

Cela fait bientôt un an que Malo est en garde alternée entre son papa et moi.

Si nous étions d’abord partis sur un rythme classique 1 semaine / 1 semaine, nous avons changé en septembre pour un fonctionnement plus hybride : deux soirs par semaine chez Papa, deux soirs chez Maman et toujours un week-end sur deux (du vendredi soir au lundi matin).

Ce rythme nous convient mieux à tous les trois. Les périodes d’absence sont moins longues, les semaines plus équilibrées. Et on continue bien sûr à se dépanner si besoin.

Alors au bout d’une année quel bilan ? Plutôt très positif.

Disons-le clairement : j’adore ce mode de vie qui me permet à la fois d’avoir du temps pour moi et en même temps d’être à 100% quand je suis avec Malo

Je suis une maman plus épanouie.

Le fait d’avoir mis fin à une histoire qui ne me convenait plus, mais également d’avoir plus de temps pour moi, pour me retrouver, pour faire exactement ce que j’ai envie de faire, sans contraintes.

Un quotidien plus en accord avec mes convictions ; une vie plus libre.

Et donc beaucoup plus d’énergie et de sérénité pour tout, y compris quand je suis avec Malo.

Je suis une maman plus disponible.

Le retour au célibat a clairement fait disparaître (ou en tout cas énormément diminuer) la charge mentale : moins de choses à faire et plus de temps pour le faire. Combo gagnant.

Les moments avec Malo sont affranchis de toutes contraintes. Pas besoin d’étendre une machine pendant qu’il est au bain ou de faire la liste des courses dans un coin de ma tête pendant qu’on termine notre puzzle. Je suis disponible à 100% à partir du moment où je vais le chercher jusqu’au moment où il s’endort. Et ça c’est vraiment magique

Je suis une maman plus patiente.

C’est plus facile de prendre sur moi lors des moments de crises : trois nuits d’affilé avec des pipis au lit ou des cauchemars ? des matins compliqués où il faut négocier sur tout ? des week-end intenses où il a besoin de toute mon attention ? Pas de souci, j’ai l’énergie disponible. Et quand je ne l’ai pas, je puise plus facilement sur mes réserves car j’ai l’assurance de pouvoir les recharger les jours suivants.

Alors non, les choses ne sont pas toujours aussi roses. Il y a des moments où Malo me manque. Des premières fois que je ne partagerai pas. Des périodes difficiles pour lui où il s’accroche à mes jambes pour ne pas partir, où quand je l’ai au téléphone il demande à rentrer chez moi.

Oui, dans ces cas là, mon cœur de maman se brise un peu.

Mais ce moments restent rares, et ne pèsent pas lourd face à la sérénité retrouvée du quotidien.

Passer moins de temps avec Malo était vraiment ce que j’appréhendais le plus dans la séparation, ce qui m’a fait suspendre ma décision jusqu’au dernier moment. Un an après, je me rends compte que, non seulement je me suis adaptée à cette situation, mais qu’elle me convient finalement mieux que notre rythme d’avant.

Et donc oui, j’ai le sentiment que la garde alternée fait de moi une meilleure maman ; une maman plus patiente, plus disponible ; une maman plus heureuse.

Je ne prône aucun modèle ou aucun fonctionnement. Je ne souhaite surtout à personne une séparation subie. Je voudrais juste pouvoir glisser à l’oreille de la maman que j’étais il y a an, terrifiée à l’idée de prendre une décision qui allait me priver de mon fils la moitié du temps : tout va bien se passer ne t’inquiète pas.

Et vous ? Maman à temps plein ? Maman solo ? Vous trouvez votre rythme ?